Atomic de Blondie (par Sleeper)

Il y a des sons comme ça, t’entends 3 notes et c’est parti pour quelques heures de prises de tête…

Ce que d’aucuns appellent ear worm, j’appelle ça une sale défaillance de ma mémoire auditive.

Il n’en reste que malgré le côté « allo ui bonjour je suis une phrase constituée de trois pauvres notes dont tu te rappelles vaguement, mais je vais te monopoliser chaque seconde de temps de cerveau disponible pour tout ce qui te reste de journée« , il y a un très bon côté : retrouver ledit morceau.

Et ce, peu importe le prix que tu vas payer. Essayer de compléter la phrase amputée qui te tourne dans la tête, la chanter à haute voix en espérant que quelqu’un réagisse… les méthodes sont multiples et pas toutes efficaces.

Pour illustrer ma plus récente mésaventure faut remettre un brin de contexte. C’est parti.

J’aime beaucoup BOTCH, et en particulier ses BotchActus mensuels. L’idée est de faire une sorte de recap cinéma/jeux vidéos/musique/social hyper rythmé et référencé le tout dans une vidéo d’une grosse quinzaine de minutes. Et comme à chaque début de mois j’ai sauté sur le dernier.

Gros souci sur la section cinéma, il parle de Captain Marvel, qui annonce Avengers Endgame quelques semaines plus tard. Et la claque dans mes oreilles, mon cerveau, mon âme, quatre notes. C’est au timestamp 13:50.

Sur le coup j’ai pas réagi. Mais inconsciemment j’étais foutu. Ce n’est que quelques jours plus tard (5, oui j’ai compté) que ce ver auditif a décidé de repop dans un coin de mon crâne.

Je suis pris de panique, nausées peut être, et décide alors de retrouver la vidéo pour me bouffer l’ensemble des commentaires dans l’espoir que quelques âmes en peine ait eu l’idée de demander. Oui. mais non.

Je consulte mon entourage. Ça ne fonctionne pas. Les sueurs froides montent, les jambes flageolent.

Je consulte la description de la vidéo, et sa toute fin dans l’espoir d’y trouver des crédits/sources. NOPE.

Ultime recours, Twitter. Non pas que j’aime pas ce réseau, au contraire. Mais il y a une propension à parler dans le vide qui est assez énorme. Et perso j’aime bof. N’ayant rien à perdre je me lance :

Et beh tu sais quoi, ça a marché! Le sort a été rompu! Maintenant je peux écouter cette reprise de Blondie en boucle dans les oreilles. Mais volontairement. Ce bonheur.

All hail to the Botch, et Debbie Harris forever.

Les commentaires sont fermés.

WordPress.com.

Retour en haut ↑